Arbrealettres


 

brume

Il retrouve la brume, le tronc et la clôture,
la lumière grise comme arrêtée, le cri
des corneilles et les taches blanches
sur le vert du pré. L’image est immobile.
Tout attend quelque chose qui ne viendra pas
mais qui est là. Rien n’y entre. Rien n’en sort

(Jacques Ancet)

Illustration

 

Voir l’article original

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s